Identification

Entrez votre nom d'utilisateur et le mot de passe associé

Lundi au vendredi
08 h 30 - 11 h 30

Lundi au jeudi
13 h 30 - 16 h 30

Vendredi et veille de fête
13 h 30 - 16 h 00

 

 

Liens utiles

Courant vert

Vers le haut

Le mot du Syndic

 

Une centenaire à Marly

 

Le vendredi 20 janvier 2017, les Autorités cantonales, communales et paroissiales ont rendu hommage et adressé leurs  vœux les meilleurs à Madame Marie-Rose Perriard qui fêtait ses 100 ans.

 

Mme Marie-Rose Perriard est née le 21 janvier 1917, à Belfaux FR. Elle  a grandi à Belfaux avec ses deux frères Armand et Marcel, dans la ferme paternelle. A 16 ans, elle doit gagner déjà sa vie et apporter sa contribution au ménage familial : elle est en place à Genève pendant une année et peut envoyer 50 francs par mois à sa Maman.  C’est ensuite comme sommelière qu’elle est engagée au Café de la Gare à Grolley, où elle travaille 7 jours sur 7 et  où elle assume en outre la lessive, le repassage et la couture : les congés… c’est alors un demi jour par mois ! En 1941, elle épouse, à Grolley,  Henri Perriard, union dont naîtront d’abord les deux garçons, Roland et Gilbert, à Grolley. La ferme paternelle ne permet pas de nourrir deux familles, il faut donc trouver une alternative : dès 1946, la jeune famille loue et exploite l’Auberge  de l’Union à Chavannes-les-Forts, l’auberge communale. C’est à cette période  que naît la petite dernière, Denise,  en 1954. Pour arriver à vivre, il faut alors, en plus de la tenue de l’auberge, garder des bêtes, des vaches, des cochons, des poules, des lapins et cultiver deux jardins de légumes... La charge de travail est impressionnante, spécialement pour la Maman, mais toute la famille contribue à la tâche. Les enfants doivent par exemple trier le riz acheté en vrac à l’épicerie en éliminant les petits cailloux qui y restent, au risque que les clients s’y cassent les dents. 

 

En 1968, l’arrivée à Marly est un énorme changement. Mme Perriard trouve du travail à la Migros ;  comme ancienne patronne, Mamie Perriard, comme on l’appelle dès lors, est à même de travailler dans tous les secteurs, à la caisse, à la viande, aux fromages… On a congé le dimanche, on a des vacances… !  

 

C’est aussi à ce moment-là qu’elle entre au Chœur-mixte paroissial. Depuis toute petite elle chante et a bonne oreille (à 4 ans, elle chante déjà dans une pièce de théâtre) : sa fidélité à la chorale sera récompensée par une médaille Bene Merenti. Et il faut dire que cette fidélité dure, puisque Marie-Rose chante toujours aujourd’hui. Mais elle a encore un autre engagement fidèle, elle donne de son temps pour les missions en travaillant à l’ouvroir de la cure, une fois par semaine, engagement qui sera aussi reconnu par une seconde médaille Bene Merenti.

 

Six fois grand-mère, neuf fois arrière grand-mère,  elle perd son époux, Henri, en 1996. C’est après un AVC, à 97 ans, qu’elle décide de  s’installer à la Résidence Les Epinettes.

 

Dès son entrée au home, elle devient vite « le phénomène des Epinettes », comme titrait au printemps dernier le journal paroissial « Paroisses vivantes » sous la plume de Bernard Bovigny, qui relevait comment  le personnel et les résidents l'affublent gentiment et joliment de divers surnoms : « le phénomène » justement, « la baronne », « la rôdeuse », « la muette ».

 

Marie-Rose Perriard jouit encore d‘une bonne mémoire, elle reste  très vive et a de l’énergie et de l’humour à revendre. Elle se sent bien aux Epinettes, ce « château  dont elle n’est pas la reine", selon son expression.

 

Aujourd’hui Marie-Rose vit des jours paisibles à la Résidence des Epinettes. Elle est entourée de ses amis, de sa famille et de toute une équipe compétente et dévouée au bien-être des résidents, équipe que je profite aussi de remercier pour tous les soins et l’accompagnement prodigués jour après jour.

 

Chère Marie-Rose, en mon nom personnel et au nom du Conseil communal de Marly, je vous présente mes félicitations pour ce magnifique anniversaire. Quel bel événement ! Marly est fière de pouvoir partager avec vous et avec votre famille ces moments privilégiés. Pour moi et en tant que Syndic aussi, accompagner une citoyenne de 100 ans est un plaisir immense.

 

Chère Marie-Rose, en réitérant mes vœux les meilleurs, je vous souhaite encore des moments heureux à la Résidence des Epinettes. Puissiez-vous continuer à semer cette bonne humeur qui vous habite et la laisser rejaillir sur toutes celles et ceux avec qui vous vivez quotidiennement. Continuez d’être comme un rayon de soleil dans cette maison.

  

Jean-Pierre Helbling

 Syndic

 

syndic(at)marly.ch      

 

 

Actualités

17.02.17 06:32

une première dans le canton - le samedi des bibliothèques

Ne manquez pas cet évènement incontournable - profitez de vos bibliothèques le samedi 11 mars.

13.12.16 11:45

Séance du Conseil général

Le Conseil général a siégé le 7 décembre 2016 et a traité tous les points prévus à l'ordre du jour. La séance de relevé du 14 décembre est donc annulée.

05.12.16 08:14

Expositions - Galerie PLEXUS

nouvelle exposition du 10 décembre 2016 au 28 janvier 2017

25.10.16 14:09

APCd fondation propose d'aborder le thème de la Collectionnite

L’exposition "Collectionnite et suite" est visible du 11.11.2016 au 12.02.2017.

29.08.16 06:43

Né pour lire

A la Bibliothèque régionale chaque deuxième vendredi du mois